lundi, juillet 22 2019

Des égouts qui gouttent

Ce mois de juillet est propice aux travaux des Bragades. Le samedi 20 juillet, G et N ont fait quelques courses pour agrémenter les pièces de la maison, mais aussi pour remplacer la canalisation des eaux claires.

Un caniveau tout beau tout neuf devrait recueillir les eaux de pluie, et de beaux longs tuyaux en plastique orange remplaceront l'actuelle canalisation complètement hors d'usage. Nahed commence par nettoyer à fond le sol avant passer du vitrifiant sur le parquet de la salle à manger. Ils réaliseront plus tard, que ce n'était pas du tout la consigne que lui avait donnée R. Elle devait simplement cirer le parquet pour lui redonner un peu de lustre après que toute la poussière se fut déposée dessus. C'est comme ça le téléphone arabe, ma foi.

G lui doit creuser. Avant cela, il débarasse les vieux vases pourris fabriqués avec des fonds de barrique sur le chemin. Et puis c'est la pioche et la pelle qui l'appellent. Il faut piocher et pelleter, piocher, pelleter... Quel plaisir de posséder une maison! Que de bonheur!

Le sol est dur et la chaleur éprouvante, alors tout avance au ralenti, surtout que R n'est pas là pour stimuler l'ouvrier. Il faut s'interrompre régulièrement pour reprendre son souffle ou boire de l'eau. Quand le soleil est au zénith est que la chaleur est insoutenable, G s'installe sous le pin et monte son nouveau hamac circulaire suspendu. C'est assez rigolo, et permet de faire la sieste à l'ombre (mais ça reste trop chaud). G profite également pour planter trois petits arbres bradés chez jumbo: un olivier, un citronnier et un palmier. Tiendront-ils l'hiver?

Les tuyaux déterrés montrent à quel point l'ancien propriétaire était pauvre ou peu soucieux d'avoir une canalisation fonctionnelle. On y rencontre quatre types de matériaux différents (ciment, eternit, plastique dur et plastique léger) avec des diamètres qui ne correspondent pas entre eux.

Heureusement, le soir, ils n'ont pas besoin de cuisiner car ils sont invités chez H, soeur jumelle de N, et son mari L, fine plume du Temps, qui se plaît à fustiger la politique d'Israël et de leur nouvel allié, le sirupeux Monsieur Cassis. Dorades et sardines sont huilées et salées sous le regard intéressé de Zelda, pendant que le fiston I imite son père en tentant de manipuler dangereusement le nouveau barbecue Weber (R). Un repas fort agréable accompagné des célèbres pimientos del Padron et de bon Rioja.

Le lendemain, R et D s'arrêtent aux Bragades de retour d'Avignon, mais trouvent la maison vide. Et oui, les Bragades ne sont pas encore tout à fait habitables, car il manque les draps!

lundi, juillet 8 2019

La tuile

Dans la première semaine de juillet, G reçoit un texto inquiétant des vétérinaires: suite à la tempête qui a frappé la région, des tuiles du toit des Bragades ont volé dans tous les sens et parsèment la route. Les photos annexées ne font qu'accroître l'anxiété de G. Samedi 6 juillet, ils constatent sur place les dégâts et le diagnostic est confirmé: beaucoup de tuiles déplacées et une dizaine sont tombées. Heureusement seul l'avant-toit est touché.

Lire la suite

mardi, juillet 2 2019

Frissons de volets

Samedi 29 juin, G retrouve une équipe de choc avec N la femme de sa vie et son maître à penser R (la grande solitude ressentie la semaine précédente est la cause vraisemblable de ces superlatifs).

Lire la suite

dimanche, juin 23 2019

À la Saint-Alban, on peut poser ses vêtements

G, jeune quinqua au milieu du chemin de sa vie, la voie droite étant perdue, se retrouve bien seul aux Bragades.

Lire la suite

lundi, juin 10 2019

L'appel du 8 juin (carousse aux bragades)

Le matin, quand N et G arrivent au chemin Taddéoli, ne voilà-t-il pas qu'ils ont l'heureuse surprise de rencontrer l'ami Sch, récemment émigré à Vevey avec toute sa famille. Ils prennent un café et des croissants, prennent des nouvelles et l'invitent à passer la soirée avec eux, mais son programme chargé de DJ ne lui permet pas cette escapade.

Lire la suite

dimanche, mai 26 2019

Zum Klo Laufen

Au début était le verbe, mais le verbe vient à la fin alors les Allemands ont toujours le dernier mot.

Lire la suite

mercredi, mai 22 2019

Le canh mang commence aux Bragades

Samedi 18 mai, R est enfin de retour aux Bragades avec G et N, et si le temps n'est pas très ensoleillé, l'ambiance est au beau fixe.

Lire la suite

dimanche, mai 12 2019

Des lits flagrants

R est de nouveau absent samedi 11 mai 2019, mais cela n'empêche pas N et R de se rendre aux Bragades pour avancer dans les travaux.

Lire la suite

dimanche, avril 28 2019

Le coup de la panne

La journée du samedi 4 mai commence assez mal: Arrêté à un feu rouge, G se fait interpeller par un piéton qui lui signale qu'il roule avec un pneu crevé. Visiblement mal réveillé pour n'avoir pas même remarqué, G roule tout doucement jusqu'à une station d'essence d'où il appelle R, pour l'avertir de son infortune. Heureusement, ce dernier arrive sur place plus vite que le TCS et change la roue. Le départ n'est donc finalement différé que d'une petite demi-heure, ce qui les autorise donc à passer par la case presque obligatoire du café-croissants.

Lire la suite

dimanche, avril 21 2019

Misère du bouc émissaire

En ce weekend pascal, G se retrouve bien seul, sa douce moitié s'en étant retournée vadrouiller dans son Algérie natale, mais il est déterminé à avancer dans les travaux.

Lire la suite

dimanche, avril 14 2019

La fuite en avant

Samedi 13 avril, le trajet aux Bragades est détourné dans la zone industrielle de Ville-La-Grand pour aller récupérer les volets commandés chez Lapeyre. La même équipe des Balkans se retrouve sur place pour des travaux d'intérieur et de finition.

Lire la suite

mercredi, avril 10 2019

En attendant G

Route des Bragades, un thuya. Soir. Romarin assis sur un sac de sable essaie de mettre ses chaussures. Il s'y acharne des deux mains, en ahanant. Il s'arrête à bout de force, se repose en haletant, recommence. Même jeu.

Entre Kasimir.

Lire la suite

lundi, avril 8 2019

Into the Balkans

En ce début d'avril, le weekend des Bragades est sacrifié pour la bonne cause. E a repéré une maison de vacances à haut potentiel et aimerait la visiter avec G et R. Rendez-vous est pris jeudi soir et l'équipe s'embarque pour un voyage de 1200 kilomètres.

Lire la suite

mardi, avril 2 2019

Nouvelles âneries

C'est une équipe fournie qui se prépare à travailler aux Bragades, ce samedi 30 mars. En effet, tant E que N répondent présents.

Lire la suite

lundi, mars 25 2019

Sakura (hanami qui vous veut du bien)

''Y a la nature qu'est tout en sueur, dans les hectares y a du bonheur, c'est l'printemps! Y a des lilas qu'ont même plus l'temps de s'faire tout mauves ou bien tout blancs, c'est l'printemps!'' En ce samedi 23 mars, le soleil brille sans s'économiser et les abricotiers sont en fleur, ce qui met tout le monde de bonne humeur!

Lire la suite

dimanche, mars 17 2019

Sur le carreau, derniers joints

Avec l'approche du printemps, les chorales s'échauffent pour leurs tournées et R doit donc de nouveau s'absenter ce samedi 16 mars. J-L qui était partant finit par décliner l'invitation après avoir vu les prévisions de grand beau qui auguraient d'une magnifique journée de patinage à roulettes. L'équipe est donc composée de G, N et E, toujours partant pour la rénovation immobilière. Forcément le départ est du coup légèrement différé pour que le réveil puisse se faire humainement.

Lire la suite

dimanche, mars 10 2019

Du bois pour les Bains

Le temps est plutôt froid et maussade samedi 9 mars, mais le poêle semble fonctionner correctement et il fait une bonne température agréable.

Lire la suite

dimanche, mars 3 2019

Le ponçage sauvé

Le samedi 2 mars, R est de nouveau pris par ses performances chorales, tandis que G ressemble davantage au bénitier: proche de la porte et loin du coeur. Il peut donc avec sa tendre épouse s'occuper des portes ou plutôt de leur cadre. Le début des travaux est également réglé sur le réveil de Madame, de sorte qu'ils arrivent aux Bragades sur le coup de 10h30.

Lire la suite

dimanche, février 24 2019

Au poêle

!!!Vendredi 22 février, N et G avaient rendez-vous avec le chauffagiste pour un crash course en poêlerie autrichienne et toute l'électronique concomitante. Madame regrette la position du poêle qu'elle aurait préféré en angle pour mieux voir les flammes depuis le canapé. Pour le professionnel, c'est possible mais cela nécessiterait quelques ajustements indésirables comme une prise d'air indirecte à clapet plutôt qu'un conduit qui capture l'air du sous-sol. Sans compter qu'une partie de la bibliothèque serait condamnée, voire menacée par la chaleur du poêle. N et G demandent à réfléchir.

Lire la suite

dimanche, février 17 2019

#Pasdevague

Le matin du samedi 16 février, c'est exceptionnellement R qui passe embarquer G car il doit accompagner sa fille V à la gare où elle a rendez-vous pour un camp de ski à Chandolin.

Lire la suite

- page 1 de 8

Haut de page