Sakura (hanami qui vous veut du bien)

''Y a la nature qu'est tout en sueur, dans les hectares y a du bonheur, c'est l'printemps! Y a des lilas qu'ont même plus l'temps de s'faire tout mauves ou bien tout blancs, c'est l'printemps!'' En ce samedi 23 mars, le soleil brille sans s'économiser et les abricotiers sont en fleur, ce qui met tout le monde de bonne humeur!
Le carrelage de la cuisine a été bien jointoyé et reçoit la bénédiction du patron, et la cuisine est pratiquement terminée (il ne reste que les finitions autour de la porte d'entrée). La salle de bains, c'est une autre affaire, et il faut encore fixer le meuble-lavabo, le meuble-pharmacie et fixer les rosaces de la douche. L'assemblage du petit meuble en tek est assez rapide. Un peu trop même, car la barre des serviettes est fixées à l'arrière plutôt que l'avant, mais qu'importe, son usage est bien superflu. Par précaution, G passe une couche de ''Behandlä'' sur le meuble. Il faut naturellement aussi fixer les robinets d'arrivée d'eau et bien renseigner leur tuyau par des étiquettes. D'ailleurs, tous les tuyaux dans la cave sont désormais bardés d'une étiquette indiquant la destination du flux aquatique. Les rosaces de la douche sont tout simplement collées avec du silicone et bien nettoyées pour qu'elles brillent. Pendant qu'ils installent un seuil de porte, E débarque en pleine forme et met immédiatement le pied à l'étrier. Le déjeuner à l'Aparté est de nouveau décevant, les pizzas s'avérant bien trop grasses et salées. L'après-midi, pendant que R installe les seuils, G et E s'occupent de bien poncer les tablettes des fenêtres et les portes du vestibule, en particulier celle du WC qui avait reçu un jet de café sur le panneau intérieur. Après le ponçage, vient le lustrage à la cire d'abeille qui donne au bois une jolie patine. Les tablettes sont aussi poncées jusqu'au grain de 180 et ensuite vernies. Les seuils du vestibule sont posés et cette pièce est terminée! Les bâches recouvrant le parquet peuvent finalement être enlevées. Ils se retrouvent le soir autour du succulent poulet façon Damas apprêté par N. Les digestifs coulent à flot, notamment un Glenfarclas qui percute à 60° en tintant le palais ''de suaves notes pâtissières'' tout en laissant sentir un ''écho lointain de bacon'' !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.tabanas.net/bragades/index.php/trackback/153

Haut de page