En attendant G

Route des Bragades, un thuya. Soir. Romarin assis sur un sac de sable essaie de mettre ses chaussures. Il s'y acharne des deux mains, en ahanant. Il s'arrête à bout de force, se repose en haletant, recommence. Même jeu.

Entre Kasimir.

ROMARIN (renonçant à nouveau): Rien à faire.

KASIMIR (s'approchant à petits pas raides, les jambes écartées): Voilà l'homme tout entier s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable.

ROMARIN (reniflant sa manche, puis remonte son nez jusqu'à l'aisselle): Les gens sont des cons. (Il croise son index sur son annulaire). Toujours pas de nouvelles de G?

KASIMIR (s'approchant à petits pas raides, les jambes écartées, laissant voir un trou dans sa culotte): Rien. On l'attend et on ne bouge pas d'ici tant qu'il n'aura pas réapparu.

ROMARIN (regardant de droite à gauche, puis fixant ses chaussures): Je m'en vais.

Silence.

KASIMIR (froissé, froidement): Pah! (Il crache bruyamment par terre.)

ROMARIN (Imitant le pas de la poule, il s'immobilise soudain en regardant le public): Et après?

(On entend au loin le bruit du vent dans les arbres.)

KASIMIR (fouillant dans ses poches et sortant un billet tout froissé): Là. Regarde. C'est écrit. G reprend. Il faut encore attendre.

ROMARIN (assis dans le public, il tripote une spectatrice qui reste, en principe, de marbre.): Attendre, attendre, A-TTEN-DRE! (Il s'excite et prend à parti la spectatrice qui, en principe, s'est mise à pleurer). Mais j'en ai marre d'attendre, moi, Môssieur!

KASIMIR (fronçant les sourcils, soufflant des narines, sur un ton agacé): Mais moi, mais moi, Môssieur, j'attends, parce qu'il faut attendre. Voilà tout.

ROMARIN (Abattu, vautré sur la spectatrice qui lève les yeux au ciel): Et bien moi je m'en vais. Je pars.

KASIMIR (tournant le dos au public): Moi aussi je pars.

(Ils restent.)

Rideau

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.tabanas.net/bragades/index.php/trackback/172

Haut de page