Des lits flagrants

R est de nouveau absent samedi 11 mai 2019, mais cela n'empêche pas N et R de se rendre aux Bragades pour avancer dans les travaux.
La journée commence par un détour chez Ikea, afin de commencer à meubler les chambres. Ils se décident pour un cadre de lit basique et assez économique (''Tarva'') et son sommier sommaire (''Lönset''). Comme il pleut, la douane de Bardonnex est déserte et ils arrivent aux Bragades vers 10h30. Pendant que N passe une couche de fondur sur la bibliothèque encastrée, G tente l'installation d'un plafonnier. G n'est pas tout à fait satisfait. Si la lumière fonctionne, le câble à l'intérieur du plafonnier est trop long et se voit à travers. Il s'attaque ensuite au lit. Comme c'est du pin très simple, il se propose de rapidement les imprégner de fondur aussi. La phase d'assemblage se révèle plus compliquée, car G est persuadé qu'il manque des tampons. Enfin le géant bleu jaune pris en défaut! Il rédige déjà mentalement une lettre de doléance avec toutes les preuves à l'appui. A midi, ils mangent pour la première fois en tête à tête une excellente crêpe et c'est l'occasion de tester à la fois la cuisinière, les casseroles et le lave-vaisselle. Au printemps, l'herbe pousse et repousse très vite, alors N tond de manière méthodique tout le jardin. Le soir, ils sont invités à dîner chez P et S, où ils font la connaissance d'autres convives, dont un couple très bricoleur ayant passé trois ans à aménager un van pour voyager à travers l'Europe. "C'est le vrai test pour la solidité du couple, parce qu'on fait pipi et caca tout près de l'autre." G, mais surtout N, ne sont pas sûrs de vouloir tester la solidité de leur couple.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.tabanas.net/bragades/index.php/trackback/159

Haut de page