Zum Klo Laufen

Au début était le verbe, mais le verbe vient à la fin alors les Allemands ont toujours le dernier mot.

En arrivant sur place, le samedi 25 mai, ils trouvent une chatonne complètement esseulée qui traîne sur l'asphalte de la route en miaulant plaintivement. A-t-elle été abandonnée par sa mère? R la prend et l'enfouit dans la paille de l'écurie, où les autres chatons avaient été aperçus quelques semaines avant, dans l'espoir que sa mère viennent la reprendre pour lui faire rejoindre ses frères et soeurs.

Pendant que N passe encore une couche de fondur sur les étagères et l'autres bibliothèque encastrée, G et R posent une boule chinoise pour l'ampoule du salon et s'attaquent au WC, qu'il faut remplacer par un nouveau modèle Laufen payé au prix fort. Malheureusement, les trous au sol n'ont pas le même entraxe et il leur faut repercer le carreau. Une fois bien calée, à l'aide du niveau, la cuvette est fixée au sol et le réservoir posé par-dessus.

Un premier essai de décharge du WC est concluant: l'eau jaillit de tous les côtés en belle quantité, le flux est homogène et s'écoule parfaitement.

Ils décident ensuite d'installer un tuyau pour amener l'eau à l'avant de la maison, du côté de la route. Au préalable, il est nécessaire de creuser devant le soupirail qui est pratiquement enterré. R construit un saut-de-loup de fortune avec des planches en bois. Il faudra un jour le remplacer par un saut-de-loup en béton plus durable. Le tuyau est finalement très vite posé, grâce à la sertisseuse.

Ils décident ensuite de corriger le long tuyau d'écoulement Geberit de la cave en lui ajoutant un "T" vers la porte d'entrée pour permettre l'installation un jour d'un WC de ce côté de la cave. L'opération est très pénible car l'espace pour scier le tuyau est par trop restreint, et la lame se casse à plusieurs reprises. Ils finissent pas utiliser la perceuse avec une cloche et former des trous successifs, qui leur permet de mieux scier le tuyau à l'aide de la sauteuse. Opération longue mais qui aboutit avec un joli tuyau à la verticale au-dessus du sol.

R biffe les tâches réalisées sur la to-do list, et ils rentrent se laver et se sustenter chez I et E, où Ch, journaliste d'investigation à la Julie, parle avec fougue et exaspération du puritanisme ambiant des piscines publiques, de sa difficulté à bien comprendre toutes les nuances de catégories LBGTQR+ et les tenantes et aboutissantes de la journée du 14 juin qui approche à grands pas. R, ayant ingéré une grande quantité de slivo, dort sur le canapé, mais écoute tout ce qui se dit sur lui.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.tabanas.net/bragades/index.php/trackback/170

Haut de page